labour cheval palestor domaine bio l'or de line chateauneuf-du-Pape

Les Grenaches de Palestor

Attention vieille vigne ! Plantés en 1930, mes très vieux grenaches attestent de la longévité des ceps de vigne. Cette parcelle à tout petit rendement bénéficie de 1,10m seulement entre les rangées. C'est-à-dire qu’elle est bien adaptée pour le cheval mais impossible à travailler avec un tracteur.

C’est pourquoi j’ai demandé à Monsieur Pichaud, cocher laboureur, de venir avec son puissant cheval de race comtoise « Joyeux ». Ce retour aux sources permet de conserver des grenaches qui font la puissance de ma meilleure cuvée. En effet, les racines ont eu largement le temps de se développer en 80 ans. Elles vont chercher les éléments nutritifs dans un volume important de terre. Eléments que la souche concentre dans quelques rares raisins. Il suffit de goûter les raisins au moment des vendanges pour en apprécier la concentration.

Heureusement pour « Joyeux », le sol est composé d’argile sablonneuse assez facile à travailler. Il n’empêche qu’après une bonne journée de labour, il a bien mérité un morceau de pomme offert par Laureline, ma fille !

 Grâce à Monsieur Pichaud et à Joyeux, les raisins de cette parcelle forment une des bases de la

 cuvée Paule Courtil.